Tous les  produits en ligne

Les aménagements raisonnables

Véronique Keunen

S’outiller et intervenir en tant qu’enseignant et parent

En Belgique, depuis le décret du 7 décembre 2017, tout élève de l'enseignement ordinaire (primaire, secondaire ou supérieur) présentant des besoins spécifiques est en droit de bénéficier d'aménagements raisonnables appropriés afin qu’il puisse montrer son réel potentiel et progresser au même titre que tous.

Dans ce cadre :

  • Quel est le rôle des enseignants et celui des parents ?
  • Comment adapter les demandes des décrets dans son école ?
  • Comment collaborer tous ensemble afin de viser la réussite de tous ?

Au cours de cette conférence nous abordons :

  •  La pertinence, l’implication et les limites des aménagements raisonnables (en lien avec la législation)
  • Les signaux d’alerte au niveau des enseignants et des parents
  • La chronologie des démarches diagnostiques et l’importance de la collaboration entre tous les intervenants : un essentiel pour cibler l’aide et la demande
  • Un tour d’horizon sur les aménagements GENERAUX indispensables à tous élèves à besoins spécifiques, quel(s) que soi(en)t leur(s) trouble(s) (et en réalité, utiles pour tous les élèves des classes d’aujourd’hui!)
  • Un tour d’horizon sur les aménagements SPECIFIQUES à chaque trouble
  • Un temps questions / réponses avec les participants
L'école inclusive et la pédagogie universelle commencent aujourd'hui. Avec vous…  Avec nous…

Les points qui sont abordés le sont de manière sommaire puisqu’en 2h de formation, c’est évidemment impossible de rentrer dans les détails.

Animée par
Véronique Keunen, logopède

Public visé
Cette conférence s’adresse tout particulièrement aux enseignants et aux parents.


Nos enfants sous microscope

Emmanuelle Piquet

On peut se poser la question de ce que serait un enfant qui ne serait pas différent. Mince, sportif, les dents blanches et bien alignées, doué scolairement, mais pas soumis, curieux, sain, généreux mais malin, parlant plusieurs langues, n’aimant que modérément les jeux en ligne et les réseaux sociaux ?

Nous n’en avons pas encore rencontré. Dieu soit loué !

Inquiets par ces normes de plus en plus étroites, nous sommes prompts à les étiqueter avec des diagnostics qui déresponsabilisent un certain nombre d’acteurs : parents, professionnels et malheureusement aussi ceux-là même que nous diagnostiquons, les enfants et les adolescents.
Ce faisant, nous prenons le risque de les traiter comme des personnes sans ressources les enfermant toujours un peu plus dans ces étiquettes limitantes.
C’est le cas des diagnostics dits « négatifs » comme les TDA/H ou les DYS.
Ça l’est également, contrairement aux idées reçues, pour les hauts potentiels à qui on dénie souvent toute intelligence relationnelle et auxquels on accole de plus en plus un problème d’ «hyper-sensibilité ».

Comment modifier les interactions que nous avons avec eux pour apaiser les relations difficiles avec ces enfants « différents » et les souffrances qui en découlent pour eux et pour nous, tel est le propos de cette conférence qui suscite toujours beaucoup de questions.

Intervenant

Emmanuelle Piquet, née à Lyon en 1969, est une thérapeute française formée à la thérapie brève stratégique selon l’École de Palo Alto. Elle a spécifiquement modélisé, d’après les prémisses de cette école, une manière d’apaiser de manière durable les souffrances en milieu scolaire. Elle est considérée dans toute l’Europe francophone comme une spécialiste de l’Ecole de Palo Alto, au sujet de laquelle elle a publié dix ouvrages qui font référence.

Les mémoires chez l'enfant

Dr Michèle Mazeau

La conférence est centrée sur les aspects développementaux et les liens avec les apprentissages  

  • Les bases biologiques de la mémoire
  • Les différentes mémoires
  • Leur développement chez l'enfant
  • Leur lien avec les autres fonctions cognitives : motivation, attention, raisonnement, langage
  • Mémoires et apprentissages (scolarité)
  • Repérer les troubles mnésiques
  • Booster sa mémoire ?
  • Petite bibliographie
  • Questions / réponses
  • 2 heures de conférences
  • Lien envoyé par mail automatiquement quelques instants après la validation de votre inscription. Attention, le mail arrive parfois dans les spams.

Animée par
Le Docteur Michèle Mazeau, médecin de rééducation MPR, ayant toujours pratiqué de la Neuropsychologie Infantile en particulier pour les enfants porteurs de DYS & Troubles des apprentissages.

Public visé
Tout public.


HP et TDAH

Line Massé

Plusieurs jeunes ayant un haut potentiel reçoivent à tort un diagnostic de trouble de déficit d’attention/hyperactivité (TDAH) en raison de manifestations comportementales, notamment de l’inattention ou d'une énergie débordante, qui peuvent s’apparenter à ce trouble.

Certains jeunes ayant un haut potentiel peuvent par ailleurs répondre aux critères du TDAH sans en être diagnostiqués.

En effet, le haut potentiel compense certains déficits et entraine moins d’effets négatifs observables sur les plans du rendement ou de l’adaptation scolaire.

Comment s’assurer de ne pas attribuer de façon erronée une hypothèse de TDAH ? Comment, à l’inverse, repérer un TDAH chez un jeune doué qui présenterait effectivement ce trouble ?

Cette conférence brosse d’abord le tableau des manifestations comportementales similaires retrouvées chez certains jeunes doués et chez les jeunes ayant un TDAH en dégageant les distinctions. Elle propose ensuite des points de repères pour mieux dépister le TDAH chez les jeunes doués ainsi que des pistes pour mieux répondre à leurs besoins en milieu scolaire.

Animée par
Line Massé, Ph. D., professeure titulaire, Département de psychoéducation, Université du Québec à Trois-Rivières

Public visé
Tout public.
La dysgraphie sous les projecteurs !

Coralie Detrie

A l’ère du numérique, beaucoup d’enfants utilisent des tablettes, smartphones, claviers alors que ceux-ci n’activent pas les mêmes connexions au niveau cérébral.
Les parents, les enseignants et parfois même les thérapeutes, se retrouvent démunis face aux difficultés d’écriture que rencontrent certains enfants et aimeraient savoir comment agir pour les aider dans leur évolution.
Les difficultés scripturales éprouvées par certains jeunes ne proviennent pas toujours d’un manque de motricité fine. Bien souvent, elles apparaissent avec d’autres pathologies chez l’enfant et coexistent avec par exemple une dyslexie-dysorthographie ou encore un trouble déficitaire de l’attention et j’en passe.
Encore peu connue et souvent délaissée , la dysgraphie chez l’enfant doit être mise en lumière car elle est présente dans notre société au même titre que les autres troubles « dys ».
Dans cette conférence à visée préventive, prenons le temps de nous arrêter sur l’écriture, ses difficultés et d’aborder ensemble quelques pistes pour aider l’enfant en souffrance.

Animée par

Coralie Detrie, logopède-graphothérapeute
Maître de formation pratique en logopédie à l’ILMH pendant plus de 10 ans
Créatrice du projet « Mon parfait à corps »
Auteure de la brochure « Dépister et aider l’enfant dysgraphique »


L’unschooling ou l’école de la vie

Vanessa Poels

Vous avez tous de près ou de loin expérimenté l'école à la maison avec la crise sanitaire qui nous occupe depuis plus de deux ans maintenant.
Quels termes se regroupent derrière l'instruction en famille (IEF) ? Y a-t-il un cadre légal en Belgique ?

Comment l’unschooling est-il arrivé dans ma vie ?

Après avoir parcouru les fondamentaux de ce mode de vie, je vous ferai part de mon expérience personnelle.  En choisissant l’être plutôt que le faire, j’ai voulu offrir à mes enfants la liberté d’apprendre à leur rythme.  Dans une société qui court toujours plus vite où la rentabilité et la compétitivité règnent en maître, j’ai voulu leur offrir cette possibilité d’être qui ils sont vraiment au plus près de leur essence.

Et si le fait de se reconnecter à soi, à ses besoins et à ses aspirations profondes contribuait à développer la société de demain où les valeurs de partage, d’amour, de bienveillance auraient davantage leur place ?"

Animée par

Vanessa Poels

Maman en mode « chercheuse », j’apprends tous les jours à devenir la maman que je souhaite être pour mes deux garçons. 

Dans la vie, j’accompagne les parents, les femmes, les mères, les hypersensibles à incarner davantage leur parentalité, leur féminité et leur spiritualité. 

Formée et certifiée par Catherine Dumonteil-Kremer à Paris comme consultante en parentalité, je suis également facilitatrice de cercle de femmes formée au leadership au féminin. 

La numérologie, le coaching et les soins énergétiques chamaniques font parties de mes outils. Passionnée de Biodanza, je me forme actuellement pour devenir professeur de Kundalini Yoga (yoga de la conscience) et au coaching énergétique chamanique.

Dès que je le peux, je pars avec mes deux garçons en sac à dos à la découverte du monde pour apprendre autrement. 


Public visé

Tout public.

Haut potentiel : le regard de la science

Nicolas Gauvrit

Les personnes à haut potentiel représentent, selon la définition la plus courante, environ 2,3% de la population, mais il y a fort à parier qu’un pourcentage bien plus élevé s’y reconnait.

À cela, il y a au moins deux raisons. D’abord, la définition du haut potentiel n’est pas bien fixée et nous verrons qu’il subsiste en effet, même parmi les spécialistes, des désaccords importants. D’autre part, on rattache souvent la notion de haut potentiel à un ensemble hétéroclite de particularités supposées, telle qu’une personnalité singulière, une prédisposition à certains troubles, ou des performances scolaires aléatoires, qui ont fini par s’imposer auprès du grand public comme faisant partie de la définition même du haut potentiel.

Nous passerons en revue certaines de ces idées pour en tracer les limites. Enfin, nous montrerons que les élèves à haut potentiel sont bien des élèves à besoins éducatifs
particuliers que l’on peut aider – et nous verrons comment.

Animée par

Nicolas Gauvrit est enseignant-chercheur en mathématiques et en psychologie à l’Université de Lille et à l’École Pratique des Hautes Études à Paris.

Il a fait partie de la commission de révision du Vademecum sur les élèves à haut potentiel au ministère français de l’Éducation nationale en 2019.

Ses recherches portent sur le haut potentiel, l’éducation à l’esprit critique et la modélisation mathématique en psychologie.

Il est également conférencier et formateur, auteur d’une douzaine d’ouvrage dont Les surdoués ordinaires (PUF, 2014) et Psychologie du haut potentiel (De Boeck, 2021)


Public visé

Tout public.

Introduction à la neuroéducation

Anna Schmitt


Qu'est ce que la neuroéducation ?

Il s'agit d'une approche scientifique pluridisciplinaire qui allie à la fois les connaissances des sciences de l'éducation, des sciences cognitives et de la psychologie aux techniques de neuroimagerie. Ce qui permet de mieux comprendre, notamment les mécanismes cérébraux des individus en situation d'apprentissage, ayant des troubles d'apprentissage ou non.

De manière générale, la neuroéducation permet de connaître et de comprendre le fonctionnement de son cerveau en situation d'apprentissage.
De manière non exhaustive et détaillée, cela peut être utile pour mieux :

  • Apprendre
  • Réviser
  • Mémoriser
  • Réussir une formation ou un examen
  • Gérer l'anxiété
  • Former autrui ; etc.
Comment se pratique-t-elle ? Par qui et pourquoi ? Quels sont ses avantages et ses limites ? 
Autant de questions auxquelles nous tenterons de répondre lors de cette visioconférence.

Animée par

Anna Schmitt

Chercheuse doctorale à l'Université du Luxembourg 
Consultante et formatrice en neuroéducation
www.schmittanna.com

Outils méthodo pour les ados

Patricia de Cartier

Techniques d'apprentissages pour aider les adolescents
à développer une méthode de travail optimale


Nombreux sont les adolescents qui présentent des difficultés d’apprentissages en raison ou non d’un trouble associé, qui manquent de méthode de travail, qui ne savent pas s’organiser dans leur travail scolaire et / ou qui ne savent pas mémoriser correctement les matières qui sont enseignées en classe. La demande dans ce domaine se fait ressentir de plus en plus depuis plusieurs années. L’accompagnement de type « méthode de travail » vise à aider les jeunes à trouver LEUR propre méthode de travail afin de les rendre autonomes dans leurs apprentissages en tenant compte de leurs forces et de leurs difficultés, par l’intermédiaire d’outils provenant de psychoéducation, de la gestion mentale, de la neuropsychologie et de la pédagogie positive. Au terme de cette conférence, vous aurez des outils pour aider ces jeunes à travailler dans des conditions optimales et à planifier leur travail à l’aide d'un horaire personnalisé. Par ailleurs, nous verrons comment leur transmettre des stratégies efficaces d’apprentissages scolaires : techniques de mémorisation, rédaction de plans de matières, élaboration de fiches techniques personnalisées, compréhension de textes, traitements explicites et implicites, conscientisation des erreurs attentionnelles.

Animée par

Patricia de Cartier, licenciée en psychologie et neuropsychologue (UCL), spécialisée dans l'accompagnement des jeunes présentant des difficultés d'apprentissages et plus spécifiquement ayant un trouble de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H). Elle travaille au cabinet Mots à Maux à Woluwe-St-Lambert et également au Chirec sur le site Delta en tant que neuropsychologue (bilans neuropsychologiques, accompagnements/suivis en méthode de travail et gestion mentale, guidance parentale et supervision pour professionnels).

Sa méthodologie consiste à transmettre aux jeunes des outils concrets dans leurs cours afin de viser une étude plus optimale dans le but de les rendre autonomes dans leurs apprentissages scolaires.

Son objectif est de leur donner des stratégies efficaces d'apprentissages afin qu'ils puissent également les appliquer quotidiennement dans leur matériel pédagogique ou universitaire en utilisant des outils provenant de la gestion mentale, de la psychoéducation, de la neuropsychologie et de la pédagogie positive. De plus, elle communique des conseils concrets aux parents pour soutenir au mieux leur jeune au quotidien. Enfin, elle organise des stages de méthode de travail pour les adolescents durant les vacances scolaires, ainsi que des formations pour les professionnels de la santé, les parents ou encore les étudiants. Toutes les informations se trouvent sur son site internet www.patriciadecartier.com.


A la découverte des réflexes archaïques

Fleur Janssens

Tendu, agité, hypersensible, distrait, dispersé, lent, difficulté de concentration, difficultés d’apprentissage, … 

Et si on creusait la piste des réflexes archaïques ?  

Les réflexes archaïques sont des mouvements involontaires observables in utero dès les premières semaines et chez le nouveau-né répondant à des informations sensorielles reçues par les neurones.  

À la naissance, toutes les parties du cerveau du bébé sont en place mais ne fonctionnent pas encore pleinement. Des connexions entre ses différentes parties doivent être établies : c'est grâce aux mouvements réflexes du corps que les fibres nerveuses vont pouvoir se développer et former un réseau de communication entre toutes les parties de son système nerveux. La répétition naturelle et spontanée de séquences de mouvements spécifiques à la petite enfance permet l’intégration progressive des réflexes archaïques au schéma moteur. C’est également grâce à ces mouvements réflexes que l’enfant va renforcer le tonus musculaire nécessaire à son développement moteur, et lui procurer une disponibilité posturale, intellectuelle, et un état de sécurité intérieure.  

De nombreux enfants qui rencontrent des difficultés d’apprentissage et/ou relationnelles présentent des réflexes peu développés ou toujours actifs. 

Cette conférence vous donnera les clés pour découvrir ce domaine passionnant des réflexes archaïques, et des pistes concrètes pour aider dès aujourd’hui vos enfants, élèves et patients qui en ont besoin.

Animée par

Fleur Janssens, logopède-orthophoniste, et consultante RMTi (réflexes archaïques).

"Logopède, j’ai tout d’abord axé mon travail auprès des jeunes enfants pendant plusieurs années. Partie en coopération humanitaire durant deux ans à Madagascar, j’ai pu travailler essentiellement avec les enfants et adolescents en brousse. Durant mon travail de logopède en Belgique, j’ai découvert le domaine des réflexes archaïques, qui complète à merveille les prises en charge logopédiques chez les enfants d’âge scolaire. J’utilise les réflexes archaïques aussi pour les nourrissons présentant des troubles psychomoteurs, des troubles d’oralité, de l’alimentation."

Adulte et Haut Potentiel Intellectuel

Anna Schmitt

Lors de cette conférence, Anna Schmitt, chercheuse à l'Université du Luxembourg nous partagera le résultat de ses connaissances autour du Haut Potentiel chez l'adulte. Elle déconstruira les mythes qui entourent ce mode d'emploi particulier et nous expliquera ce qu'il implique au quotidien à la lumière de la littérature scientifique.

Animée par

Anna Schmitt est chercheuse doctorale au COSA à l'Université du Luxembourg où elle y termine son doctorat sur le HPI. Ses travaux de recherches ont notamment porté sur le fonctionnement neuronal de l'adulte à Haut Potentiel. Elle a en outre collaboré avec le Prof. Dr. Jacques Grégoire sur la création d'une version abrégée de la WAIS à destination des chercheurs et des praticiens cliniciens : J. Grégoire and A Schmitt, Comparison of four short forms of the French adaptation of the Wechsler Adult Intelligence Scale – Fourth Edition (WAIS-IV), Eur. Rev. Appl. Psychol., https://doi.org/10.1016/j.erap.2021.100634
Elle a aussi fait partie des auteurs de l'ouvrage "Psychologie du Haut Potentiel", dirigé par Nathalie Clobert et Dr. Nicolas Gauvrit, publié en mai 2021 aux éditions De Boeck supérieur.
Enfin, elle est l'une des membres du comité scientifique de l'Association Québécoise de la Douance (AQD).
Vous trouvez plus d'infos sur  www.schmittanna.com