Nos enfants sous microscope

20,00 € 20.0 EUR 20,00 €

20,00 €

(0,00 € / Unités)

    Cette combinaison n'existe pas.

    Veuillez vous connecter pour acheter

    Avant, nos enfants étaient rêveurs, dans la lune, turbulents… Aujourd’hui, ils sont « hyperactifs », « dyspraxiques », « dyscalculiques », « dysorthographiques », quand ils n’ont pas un « trouble du comportement » ou un autre trouble psy plus grave.

    Qu’est-ce que cela dit de notre société ? Et surtout, est-ce qu’apposer de tels diagnostics permet d’apaiser la tristesse, la colère, l’inquiétude, l’autodéception, la culpabilité liées aux difficultés rencontrées ?

    Pas sûr.

    Deux cliniciens tirent le signal d’alarme et proposent une approche plus écologique : « Soignons les relations, pas les enfants ! » Ils nous expliquent comment, en tant que parents ou professionnels de l’enfance, nous pouvons changer de regard.

    Grâce à des clés concrètes issues de leur pratique de la thérapie brève, ils nous proposent d’aider les enfants à trouver la meilleure façon de résoudre les problèmes qu’ils vont immanquablement rencontrer. En les accompagnant pour qu’ils puisent dans leurs propres ressources.

    Biographie de l'auteur

    Emmanuelle Piquet, née à Lyon en 1969, est une thérapeute française formée à la thérapie brève stratégique selon l’École de Palo Alto. Elle a spécifiquement modélisé, d’après les prémisses de cette école, une manière d’apaiser de manière durable les souffrances en milieu scolaire. Elle est considérée dans toute l’Europe francophone comme une spécialiste de l’Ecole de Palo Alto, au sujet de laquelle elle a publié dix ouvrages qui font référence.

    Alessandro Elia est psychologue, psychothérapeute et formateur. Il a fondé les centres Sésames en Suisse, qui proposent des consultations et des formations en thérapie brève systémique.


    14 x 22 cm
    384 pages